Les grenadiers avaient-ils réellement des grenades ?

20/05/2020

Tout commence au XVIIIe siècle. À cette époque, les techniques et tactiques militaires évoluent grandement. Les troupes d'infanterie normales deviennent donc de plus en plus efficaces. 

Les grenadiers, à cette époque étaient des unités de choc, se distinguant des autres par l'utilisation de la grenade.

Grenade 17/18e siècle
Grenade 17/18e siècle

Mais avec cet essor de l'infanterie de ligne les grenadiers perdent de leur utilité et ne doivent leur salut qu'à un besoin de troupes d'élites.

Durant ces périodes, les grenadiers utilisent de moins en moins leurs grenades, jusqu'à totalement disparaître avec les Guerre de la  Révolution Française et les Guerres Napoléoniennes.

On verra donc dans les rangs, des compagnies de grenadiers utilisées comme troupes de choc . Cette phrase des Grenadiers de la Vieille Garde à Eylau résumant bien la chose :

Grenadiers, l'arme au bras ! La vieille garde ne se bat qu'à la baïonnette.

Grenadier à pied de la Vieille Garde
Grenadier à pied de la Vieille Garde

Les régiments les plus connus étant les Grenadiers de la Vieille Garde, les Grenadiers Pavloski, ou encore les Grenadier Guards anglais.


Pour répondre à la question de base. Non, les grenadiers durant le 19e siècle n'ont plus de grenade, et ne sont que des troupes d'élites, de chocs.