Les deux premiers Reich ? C’est quoi ?

05/06/2020

Tout le monde connaît le IIIe Reich de Hitler. Tristement célèbre pour les atrocités de la Seconde Guerre Mondiale. Mais s'il est IIIe, cela signifie qu'il y en a deux autres. Mais qui connaît le Ie et le IIe Reich ? Et pourtant, malgré leurs apparences d'inconnues, leurs autres noms vous dirons certainement quelque chose.


Tout d'abord le Ier Reich.

Ce dernier a comme origine un homme que vous devez sûrement connaître, c'est ce bon vieux Charlemagne. En effet, après la mort de son père, les terres sont partagées entre ses fils.

Après des guerres et la mort de son frère Carloman, Charlemagne devient l'unique roi des Francs. Il devient l'un des royaumes les plus puissants de la région. 

Au même moment, le Pape Léon III est menacé par des adversaires et appelle à l'aide Charlemagne. Il accepte et se fait couronner empereur, protecteur de Rome. L'appellation de son Royaume est donc donnée. Le Saint (étant chrétien) Empire romain (car il est protecteur de Rome) Germanique (car la plupart des peuplades, dont les francs, sont d'origine germaniques).

À la mort de Charlemagne, son empire est divisé entre ses deux fils, c'est donc la fin temporaire du Saint Empire Romain Germanique.

Plus tard commence la renaissance de l'Empire où il va devenir l 'une des plus grandes puissances européennes voir mondiales.

C'est donc cette fois en 962 que le Pape est menacé par des Royaumes voisins. Il fait donc appelle à un Roi puissant et le couronne Otton 1er du Saint Empire Romain Germanique.

C'est à partir de là que le Saint Empire va grandir et évoluer. À la base une monarchie héréditaire, elle devient vite une monarchie dans laquelle son empereur est élu par les grands pays composant le Saint Empire, les électeurs. 

Le système fut mis en place pour éviter qu'une famille reste indéfiniment sur le trône, même si la corruption donnera tors à cette idée.

Le Saint empire atteindra son Âge d'or avec l'arrivée au pouvoir des Habsbourg d'Autriche, notamment Charles Quint qui donnera au Saint Empire l'Italie et l'Espagne.

Terres du Saint Empire à son apogée
Terres du Saint Empire à son apogée

Le saint Empire était donc une puissance que rien ne pouvait arrêter, enfin presque...

En effet, au début du 19e siècle arrive un petit élément insignifiant qui pourtant aura changé maint fois l'Histoire... Napoléon.

En 1804, Napoléon remporte une victoire éclatant à Austerlitz ce qui force le Saint Empire à signer la paix. Et Napoléon ne fait rien de moins que de le dissoudre, intégrant la majeure partie des états allemands dans la confédération du Rhin.

C'est donc en 1804 que se termine la glorieuse épopée du 1er Reich, après 1000 ans d'existence. D'où cette idée de Reich millénaire si chère à Hitler.

Et enfin le IIe Reich.

Après la défaite de Napoléon, le Saint Empire n'est pas reconstitué. Mais une Confédération des états allemands est créée, avec comme leaders l'Autriche et la Prusse. Le combat pour reconstituer un semblant de Reich se jouera entre ces deux géants.

Carte de la Confédération Germanique
Carte de la Confédération Germanique

Le dénouement a lieu à Sadowa, où la Prusse gagne et devient la puissance majeure d'Allemagne écartant l'Autriche.

En 1870, Bismarck réussit à réunir la plupart des états allemands contre un ennemi commun : la France.

Une fois la victoire obtenue, les prussiens font signer le Traité de Versailles aux autres états d'Allemagne créant ainsi le IIe Reich, L'Empire allemand.

La suite est connue. La Première Guerre Mondiale entraîne la défaite de  l'empire Allemand, dissous définitivement lors du Traité de Versailles (l'ironie du sort) au profit de la République de Weimar.

Et enfin le IIIe Reich, mais ça c'est une autre histoire...