Guerre du Péloponnèse : Athènes contre Sparte

14/05/2020

Après les Guerres médiques, les Grecs étaient sortis victorieux, surtout Athènes.  Au début du Ve siècle avant notre ère une nouvelle époque arrive en Grèce : c'est la Grèce classique. Les principales cités de cette période sont Athènes et Sparte. Sparte est historiquement la cité la plus puissante, Athènes ne l'est que depuis peu.

En -478, Athènes fonde la Ligue de Délos, une union de plusieurs cités grecques, pour se défendre en cas de nouvelle attaque des Perses.

En -460, l'Empire Perse, accusé de préparer une nouvelle invasion, se fait attaquer à l'embouchure de l'Eurymédon  ( au sud de la péninsule Anatolienne ) par la Ligue de Délos. C'est la Bataille de l'Eurymédon, la Ligue de Délos gagne et la victoire permet de mettre en valeur la ligue. Vers -460, l'Égypte fait sécession contre l'Empire Perse et prend les armes. La Ligue de Délos intervient, mais la Perse réussit a reprendre le dessus sur la rébellion.

Suite à cet échec Athènes transforme la Ligue qui était jusque là une alliance militaire en une vrai union économique centralisée sur Athènes. Elle ira même jusqu'à transporter le trésor de la Ligue à Athènes, qui était jusque là sur l'île de Délos. Les autres cités de la Ligue qui étaient dépendantes d'Athènes deviennent peu à peu des colonies athéniennes. On parlera plus tard de l'Empire Athénien. Périclès ( grand stratège athénien ayant vécu au Ve siècle avant Jésus Christ ) est considéré comme l'homme le plus influent d'Athènes.

Mais Athènes est en guerre avec Sparte depuis -461 environ car la cité guerrière avait peur de la trop grande importance que prenait Athènes. C'est la Première Guerre du Péloponnèse. Alors, Sparte remet son alliance en avant : la ligue du Péloponnèse. Mégare, cité de la Ligue de Délos, changera d'ailleurs de camps en trahissant Athènes pour Sparte et sa Ligue.

Vers -445, les deux grandes cités que sont Athènes et Sparte, préfèrent arrêter les combats pour ne pas s'affaiblir. Ils se mettent d'accord sur une trêve, et mettent en place leurs zones d'influence : Sparte, ce sera la terre, et Athènes, la mer.                                                                                                C'est alors l'apogée d'Athènes dans tous les domaines : philosophie, théâtre, sculpture, politique, ... Au point que l'on appellera cette époque le Siècle de Périclès.

Mais vers -430 cela se complique un peu, car les cités de la Ligue de Délos sont un peu coincées. Car elle doivent subir la main mise d'Athènes, et si elles se révoltent, elles sont tout de suite réprimées violemment. En -433 deux cités grecs entre en guerre : Epidamne et Corcyre. Corinthe viendra en aide à Epidamne et Athènes soutiendra donc Corcyre. Deux cités de deux ligues différentes soutiennent deux cités différentes dans une guerre. Une bataille a lieu sans vraiment d'issue, mais cela va dégrader les relations entre les deux ligues.

Et tout cela va conduire, en -431, à la Guerre du Péloponnèse qui reprend avec la tentative de Thèbes ( qui est toujours alliée à Sparte ) de prendre Platées ( fidèle alliée d'Athènes ).

La guerre commence avec l'invasion des spartiates de l'Attique, et ils détruisent tout, enfin tout ce qu'ils peuvent détruire, pendant que les habitants de l'Attique se réfugient derrière les Longs Murs, enceinte entourant Athènes et son port, le Pirée. En effet, Athènes préfèrent rester sur la défensive sur terre et passer à l'attaque sur la mer. Ils réussirent même à faire prisonnier 200 spartiates, ce qui est censé être impossible, les spartiates ne pouvant être faits prisonniers, ils doivent se battre jusqu'à la mort.

En -429 Corinthe part en guerre sur mer contre Athènes : c'est la Bataille de Naupacte, et Athènes arrive à vaincre la flotte corinthienne. Mais la même année, Périclès, le guide d'Athènes en ces temps troubles, meurt à cause d'une peste qui ravage la ville et toute sa population réfugiée derrière les Longs Murs. Sa succession pose problème. Deux personnes se la disputent : Nicias et Cléon.

En -428, l'île de Lesbos quitte la Ligue de Délos. Athènes intervient et saccage l'île. En -427 Sparte prend Platées, puis vers -425 ou -424, Sparte prend la Thrace, Athènes manque cruellement de ressources et sans celles-ci, Athènes perd de nombreuses autres batailles. Puis elle décide de conquérir la Béotie, mais Thèbes, aidé de Sparte repousse les athéniens en -446 à la Bataille de Délion.

Peu après, Thèbes fonde la Confédération Béotienne qui sera alliée de Sparte, même si par la suite elle désirera cesser les combats.

En -422, Cléon meurt ce qui permet à Nicias de récupérer les rennes du pouvoir à Athènes. En -421, une paix est signée avec Sparte : La Paix de Nicias.

La même année, Argos créé sa propre ligue, la Ligue d'Argos qui quitte l'alliance avec Sparte. Corinthe menace Sparte de s'allier avec Argos, et Sparte menace Argos de s'allier avec Corinthe et Athènes. Argos prend l'initiative et se tourne vers Athènes. Argos attaque Epidaure, Sparte entre en guerre contre Argos et Athènes laisse faire.

En -416 Athènes attaque l'île de Milos qui est neutre, Athènes saccage l'île et l'intègre à la Ligue de Délos. Dans cette soif de conquête Athènes décide de monter une expédition en Sicile, pour éradiquer Syracuse qui aide la Ligue du Péloponnèse, étant une colonie de Corinthe.

Ils vont commencer par faire un blocus maritime avec une flotte de 130 trières et quelques bateaux de soutien. Mais les spartiates vont précipiter sur place plusieurs bateaux remplis d'hommes. Ce sera sans issue. Puis les athéniens envoient à nouveau des troupes mais ces derniers vont rester coincés.

Finalement les Spartiates envoient des troupes et bloquent les athéniens, qui, en vain, essaient de s'enfuir par la terre mais sont capturés par les Spartiates. 

Les Athéniens perdront 40 000 hommes morts ou faits prisonniers. Les prisonniers mourront coincés dans une grotte, de faim ou de soif.

Cette défaite sera fatale à Athènes qui vient de perdre la quasi entièreté de sa flotte, et sans cette dernière, elle n'arrive plus à contrôler sa Ligue. De nombreuses cités se déclareront indépendantes.

Sparte attaque Athènes à partir de -412, et, en -413, Nicias meurt entraînant des instabilités politiques. Finalement, la démocratie Athénienne est reversée en -411.

Après de très nombreuses défaites, Athènes reconstruit sa flotte et bat Sparte à la Bataille navale de Cyzique en -410.

Sparte prend sa revanche sur Athènes et la bat à la Bataille de Notion grâce aux subventions de l'Empire Perse pour que Sparte arrive à construire une flotte assez puissante pour affronter Athènes. Car ces derniers ( les Perses donc ) veulent profiter de l'affaiblissement d'Athènes pour récupérer quelques territoires perdus durant les Guerres Médiques.

En -406 a lieu la Bataille des Arginuses, Athènes réussit à vaincre Sparte, mais, après la bataille, sa flotte subit une tempête où elle perd une grande partie de cette dernière.

Sparte, elle aussi très affaiblie, demande la paix, mais Athènes refuse. Sparte se refait donc subventionner par les perses, et, une fois la flotté développée, entreprend la prise de plusieurs îles dans la mer Égée.

La dernière bataille entre Sparte et Athènes a lieu dans le détroit des Dardanelles : c'est la Bataille d'Aigos Potamos.

Les Athéniens avaient échoué leurs vaisseaux sur une baie ouverte dans le détroit et ont envoyé le gros de leurs troupes pour chercher du ravitaillement car il n'y en avait point dans le secteur. 

Menés par le général Spartiate Lysandre, la flotte de Sparte s'empare des bateaux avec les soldats puis les autres matelots sont attrapés, faits prisonniers et tous exécutés, ils étaient environ 3 000.

Puis Athènes, coupée des ravitaillements de la Mer noire qui lui permettaient de continuer la lutte, tient quatre mois, puis elle signe le paix, dissout la Ligue de Délos et intègre la Ligue du Péloponnèse.


J'ai plus peur de nos propres erreurs que des plans de nos ennemis

                                                 Périclès