Les prémices de la Guerre de Corée

04/06/2020

Cette article est le premier d’une série de quatre articles concernant la Guerre de Corée.


Tout commence en 1894 quand le Japon gagne la guerre Sino-Japonaise .

En cette année, la Corée, jusque là sous influence chinoise, devient l’Empire Coréen, un satellite du Japon.

Drapeau de l’Empire de Corée
Drapeau de l’Empire de Corée

Mais avec cette victoire des japonais, la russie, puissance de la région, s’inquiète de voir les japonais monter en puissance, de plus, la péninsule coréenne est une région très convoitée par Saint-Petersbourg.


Les tensions entre la Russie et le Japon vont se tendre jusqu’à éclater en 1904 avec la Guerre Russo-Japonaise.

Elle se terminera l’année suivante, en 1905, par la défaite de la Russie. Renforçant ainsi la domination japonaise en Corée, chassant les russes de la Mandchourie, les chassant des affaires extrême-orientales.


Guerre Russo-Japonaise
Guerre Russo-Japonaise

En 1910, le Japon ne fait rien de moins qu’annexer la Corée. Cet évènement marque le début de la phase expansionniste du Japon, qui atteindra son paroxisme avec la Seconde Guerre Mondiale et les Guerres Sino-Japonaises de 1936.

La Corée revient dans les préoccupations occidentales lors de la libération de cette dernière.

Les États-Unis et l’URSS se réunissent à Potsdam pour décider du sort du japon, de la Mandchourie et de la Corée.

Les Alliés tombent d’accord. L’URSS occupera le nord et les États-Unis libèreront le Sud. La délimitation est choisie, ce sera le 38’ parallèle.

Arrivée sur place avant les américains, l’URSS met en place un gouvernement provisoir dirigé par Kim-Il-Sung (et pas Kim 2 Sung), un resistant communiste à l’occupation japonaise.

Voyant les soviétiques prendre leurs aises, le américains pressent le pas et occupent le sud du pays avec une puissante force armée, éveillant les méfiances des soviétiques. 

Ne voulant voir le pays sombrer dans le communisme, les États-Unis se réunissent avec l’URSS et proposent la création d’un état coréen.

Les États-Unis proposent une élection libre pour élire leur dirigeant. L’URSS acceptent mais à contrecoeur.

Les négociations sont dures, et ralenties, à cause de la mise en place de la Guerre Froide et des idéologies contraires des deux partis.

Les négociations continuent et les États-Unis veulent que l’organisation des élections soit faite par l’ONU. Mais l’URSS refuse.

Le sud organise alors ses propres élections qui voient arriver au pouvoir Rhee syngman, à la tête de la République de Corée.

Les russes ripostent et organisent leurs propres éléctions, qui voient élire Ki-Il-Sung, proclamant la République démocratique de Corée

Syngman Rhee en 1956
Syngman Rhee en 1956
Kim-Il-Sung en 1950
Kim-Il-Sung en 1950

C’est à partir de ce moment là que les tensions vont monter de plus en plus vite, et de plus en plus violemment entre les deux Corées.