D'où vient le chapeau des Royal Foot Guards ?

21/05/2020

De tout l'uniforme mythique des gardes anglais, l'élément le plus connu est certainement leurs chapeaux, le "bearskin".                    Et pourtant, ce chapeau n'est arrivé que très récemment, et n'est pas anglais d'origine.

Le chapeau des gardes, le "bearskin"
Le chapeau des gardes, le "bearskin"

Tout d'abord, lors de sa création, et jusqu'en 1831, les Royal Foot Guards portaient les chapeaux "traditionnels" de l'époque, que ce soit le tricorne, comme le shako.

Mais durant la bataille de Waterloo, les Grenadier Guards affrontent et vainquent ce qu'ils croient être un régiment de grenadiers de la Garde Impériale. 

Après la bataille, ils vont donc en guise de trophée, rapporter quelques exemplaires du chapeau des grenadiers de la Garde. 

En 1831, il sera adopté par le régiment et sera porté par les soldats. Petit à petit, ce chapeau entrera les autres régiments de la Royal Foot Guards.

En réalité, le régiment que les Grenadier Guards avaient vaincus n'était pas un régiment de la Garde Impériale, mais le 3e et 4e chasseur. Un quiproquo qui s’inscrira dans les traditions et la culture anglaise

De plus, ce n'est pas seulement le chapeau qui fut emprunté aux grenadiers de la Garde. L'uniforme est aussi fortement inspiré par la Vieille Garde, mais aussi le nom. 

En effet, avant la bataille de Waterloo le nom de Grenadier Guards n'existait pas, c'est après avoir cru mettre en déroute la Garde, qu'il se renomme ainsi.

Au départ porté par les Grenadier Guards, cet uniforme finira par entrer définitivement dans la Royal Foot Guards, jusqu'à aujourd'hui, où la tradition perdure.

Uniforme de la Grenadier Guards
Uniforme de la Grenadier Guards